11.90

J’irai voir

Emmanuelle Bastien

Des découpes dans les pages pour créer des paysages. J’irai voir vous emmène en voyage…

Résumé

J’irai voir… le bord de mer, la brume, le grand océan, les neiges éternelles, le désert, une île inconnue, une grotte secrète, la forêt, l’espace… puis j’irai me reposer, jusqu’à demain…
En jouant sur des aplats de couleurs et des découpes dans les pages, ce beau livre-objet devient un véritable voyage qui entraine les petits dans une succession de paysages.
D’une page à l’autre, les formes prennent un sens différent grâce aux jeux de couleurs et de superpositions : le bord de mer devient la brume, la montagne, une dune de sable, la forêt, un décor lunaire.
Grâce à sa paire de ciseaux magiques et une simplicité empreinte de poésie, Emmanuelle Bastien parvient à donner vie au papier et à nous entrainer au bout du monde.

Auteure

Emmanuelle Bastien est diplômée des Beaux-Arts de Besançon et passe par les Arts Décoratifs de Paris. Ses images sont sélectionnées pour l’exposition des illustrateurs de la Foire internationale du livre de Bologne (2011) et pour la Biennale d’illustration Ilustrarte (Lisbonne, 2012). Elle fait du livre un terrain d’expérimentations et de jeux.

Description technique
  • Parution : 21 février 2019
  • Format : 16 x 16 cm • Tout-carton • Livre à découpes
  • 22 pages
  • Prix de vente : 11,90 euros
  • ISBN : 979-10-90743-87-8

La presse en parle…

« Je suis fasciné par l’incroyable inventivité pour arriver à une immense simplicité. C’est d’une inventivité folle, complètement fascinant. Un véritable appel à l’imagination et à la curiosité »
– Arnaud Laporte, La dispute, France culture

« J’aime beaucoup l’idée que les enfants peuvent s’emparer du livre et se raconter une histoire. (…) Les couleurs sont magnifiques, il y a un réel plaisir esthétique. »
– Louise Tourret, La dispute, France culture

« Ce n’est pas un livre figuratif mais qui évoque ce que pourrait être la forêt. Je trouve ça extrêmement important et beau de s’attaquer à l’abstraction avec des enfants de deux ans. »
– Marie Sorbier, La dispute, France culture

« Rien d’illustratif ici, tout est délicatement suggéré par des découpes qui d’une page à l’autre s’emboîtent, se complètent et font de cet album un livre-objet rare et poétique. »
– Aïcha Djarir, Paris Mômes

« De cet ouvrage à la limite du livre d’art, on apprécie son univers graphique proche de l’abstraction et son esprit qui rappelle celui de Katsumi Komagata. L’auteure réussit ainsi le challenge de s’adresser aussi bien aux petits qu’aux grands. »
– Cécile François, Actualités

« On suit juste, du bout des doigts, du bout des yeux, les découpages de l’espace que l’énonciation suscite. Le minimalisme et la force évocatrice de l’illustration sont propices à la rêverie. Un album fort et séduisant, comme un haïku visuel. »
– Danielle Bertrand, Ricochet

« J’irai voir chroniqué par Gwendal Oules de la librairie Récréalivres »
– France Bleu

« Invitant à partager un temps calme, cet album à l’ambiance intimiste rassure comme une berceuse et murmure comme un secret tous les possibles que nous réserve le lendemain. Les pages découpées se superposent astucieusement et composent des paysages qui évoluent au fil de la lecture. Le style très épuré de l’ensemble de l’ouvrage laisse le champ libre à la contemplation et à l’imagination. »
– Médiathèque de Seine et Marne

Dans la même collection